france.jpg    en.jpg

Grand Cru Kirchberg de Barr

Kirchberg.jpg

L’histoire des Grands Crus est récente en Alsace car la première classification remonte à 1982 où après une phase expérimentale une première liste de terroirs a été dressée pour appartenir de cette prestigieuse appellation. 

Le Kirchberg de Barr a fait parti de ces 25 Grands Crus qui inscrivent maintenant l’histoire des vins de terroirs alsaciens avec 26 autres Grands Crus.
Mais réellement l’histoire de ces vins est bien plus ancienne et remonte à la genèse de notre planète.
Car en effet ce sont bien les nombreux épisodes tectoniques, climatiques qui animèrent l’évolution de la terre au cours des millénaires qui sont à l’origine de cette énorme diversité géologique du vignoble alsacien. Et les vignerons l’ont bien compris.
Ce qui explique cette différence de saveurs entre un Riesling du coin de Barr et un autre du côté de Molsheim ou Thann c’est bien le sol et sa géologie qui en sont responsables. 

   S’Mairehiesel (litt : la petite maison du maire) situé sur le Kirchberg de Barr


Le terroir du Kirchberg s’est formé à l’ère secondaire avec l’accumulation de couches sédimentaires dues à l’apparition d’une mer intérieure.
Des traces de fossiles marins présents dans les nombreux cailloux calcaires qui caractérisent le Kirchberg en sont les témoins.
Ce calcaire du Muchelkalk est particulièrement friable et permet donc à la vigne de s’enraciner profondément dans le sous sol afin d’en tirer toute la minéralité.
Ce terroir couvre la colline qui domine Barr et occupe une superficie de plus de 40 ha. Son exposition varie de Sud-Est à Sud-Ouest avec une altitude moyenne de 280 mètres. Une pente imposante (plus de 40 % par endroit) et une forte ventilation empêchent toute stagnation d’humidité. Les raisins mûrissent dans d’excellentes conditions et les grandes années nous produisons nos vendanges tardives grâce au développement de la pourriture noble (botrytis cinerea).

kirchberg_BD.jpg